Lorsque Napoléon inspire la chine

Publié le par maitre shifu

Depuis mon arrivée en Chine, je n'étais pas revenu sur les procédures administratives concernant mon droit de résidence et de travail.Donc après la visite médicale dans un hopital de Wuhan et presque un mois d'attente en octobre, me voici donc l'heureux posesseur d'un :

                                                                           

                                            Residence Permit

IMG_2732.JPG

 

                                            Et d'un working permit

IMG_2735.JPG

 

L'intérieur du Working permit  m' a très vite rappelé un vieux partiel d'histoire contemporaine.Car il est presque la réplique  exacte du livret ouvrier .

IMG_2736.JPG

 

En effet, il doit consigner  le nom de tous les employeurs, la durée de chaque contrat, la ville etc..un système que Napoléon III avait généralisé en 1854 après sa création par Napoléon I en 1803.Chaque ouvrier devait avoir sur lui un pareil petit livret avec inscrit dessus les mêmes renseignements et il devait le présenter à chaque contrôle et à chaque nouvelle installation.

jpg_1851_Controle_du_livret_ouvrier_Taxile_Delord.jpg

  Un hommage de la Chine au véritable auteur de la citation " Lorsque la chine s'éveillera, le monde tremblera ?" ?


Publié dans chinoiseries

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Yean3d 06/01/2011 08:06


Bravo pour l’obtention de ton titre ! En ce qui concerne le mien, ça a pris 3 mois, notamment parce que mon employeur tenait à ce que je fasse le dossier médical en France avant mon départ, ce à
quoi les médecins hexagonaux ne sont pas du tout rodés. Il m’a fallut courir de centres en hôpitaux afin que mon médecin traitant puisse bien cocher toutes les cases du formulaire, frustrant
lorsqu’on sait qu’en Chine une journée dans un hôpital public suffit à l’opération. Finalement, il s’est avéré qu’un visa F était suffisant pour être employé en Chine, pour peut qu’on le change en
visa Z sur place (c’est possible sans quitter la Chine…).

Il est bon aussi de savoir que pour l’obtention d’un Work Permit, l’employeur Chinois doit demander une autorisation d’emploi au ministère du travail, sésame dont l’obtention prend un à deux mois.
Ce que le service des ressources humaines avait oublié de faire, d’où délai dans la procédure d’embauche. Profitons en ici pour noter une spécificité de la culture Chinoise : on ne cherche pas trop
à prévoir les problèmes et événements longtemps à l’avance, mais on met toute son énergie à les résoudre lorsqu’ils surviennent. Tout l’inverse de l’occident où l’on cherche à tout planifier, mais
où les problèmes traînent en longueur. Je ne vous raconte pas ce que donne la collaboration entre entreprises Chinoises et occidentales, tout un roman (ou plutôt tout un blog, qu’il faudrait que je
démarre à l’occasion).


maitre shifu 07/01/2011 16:57



ah ? non pour moi le check up medicale en france pour le visa Z fut assez simple.RV chez le cardio, prise de sang et radio poumon et rapport avec tous les bon tampons...par contre nouvelle visite
en Chine par mon employeur....


attention, vous ne pouvez pas travailler avec un visa F en Chine sous peine d'une forte amende pour la compagnie, vous même ainsi que pour le fraudeur une expulsion du territoire et
l'interdiction de revenir sur une durée de 5 ans...


si si racontez nous une collaboration entre entreprise francaise et chinoise ^^ je suis sur que cà vaut son pesant de baoze^^


bien à vous