2 mois déjà !

Publié le par maitre shifu

Deux mois que je suis en Chine ! A vrai dire, le temps passe très vite ici.Sans doute est ce le fait qu'il fasse nuit vers six heure.Cependant la multitude de choses que j'ai faites au travail ou pendant les dernières vacances me laissent penser que je suis parti depuis très longtemps.Capture-plein-ecran-30072010-134211.bmp.jpg

Voici un petit schéma très intéressant sur les phases que l'on est supposé connaitre lorsque l'on s'expatrie dans un nouveau pays.

 

- La phase 1 est l'excitation, tout est nouveau.

-La phase 2 est le choc culturel : on voit les défauts, c'est à ce moment là que l'on peut songer à rentrer.

-La phase 3 est l'acceptation.Les choses sont comme cela, on ne peut rien y changer.

-La phase 4 est la pleine et entière adaptation.

"

Personnellement,je suis toujours entre un mélange de phase 1 et de phase 4.Certes la vie en Chine est  souvent très difficile à supporter car les chinois ne savent pas vivre en communauté (on se bouscule, cela crie partout, le code de la route est une chimère), certaines choses peuvent être difficilement acceptables pour un occidental ( la poubelle, on connait pas, on crache et l'on se racle la gorge dans la rue etc).Mais toutes ces "chinoiseries"font parties du décor et font souvent parties intégrantes de la culture chinoise ( le crachat est considéré comme bon pour la santé).Alors, à quoi bon pester surtout que je suis ici pour une durée indéterminée ?

 

L'expatriation demande tout simplement une sacré ouverture d'esprit.Ceci dit, à deux, c'est bien plus simple et puis je sais pourquoi je suis là !


IMG_1890.JPG

Publié dans vie quotidienne

Commenter cet article

Chtinois 04/11/2010 16:18


Ouais enfin, avoir une copine chinoise peut aussi contribuer a rendre fou quand elle te sort des chinoiseries du type "Il faut manger du porc aujourdhui, il ne fait pas assez froid pour manger du
boeuf", t'as juste envie de te claquer la tete contre les murs. Des chinoiseries de ce genre, j'en ai des tas en stock, bon maintenant je lui dit que les chinois sont fous, on peut aussi appeler ca
de l'acceptation! Ou alors quand on te balance un proverbe chinois a chacune de tes actions, meme apres 4ans, j'ai toujours envie de mettre une claque a mon interlocuteur. Mais j'adore trop la
Chine. Si, si!


maitre shifu 04/11/2010 18:15



authentique proverbe chinois pour ta copine ( femme si j ai bien lu ?) : quand une femme te parle, souris lui mais ne l ecoute pas haha



KuLong 03/11/2010 06:57


Il est vrai que le temps passe vite et que seule l'adaptation au quotidien est nécessaire. La différence est une richesse qu'il faut savoir cultiver et apprécier.


maitre shifu 03/11/2010 09:54



très joliement et exactement dit^^ bonne continuation à Beijing



ebolavir 03/11/2010 06:54


"les chinois ne savent pas vivre en communauté (on se bouscule, cela crie partout, le code de la route est une chimère)" Pas d'accord. Après un certain temps en Chine, je m'aperçois qu'au contraire
les Chinois savent mieux que les Français vivre en communauté (et il vaut mieux, c'est quand même très peuplé, ici). Par exemple, il est de mauvais goût de dire "j'ai le droit de ... " et de se
comporter en conséquence. On doit faire attention aux autres et on suppose qu'eux aussi feront attention. C'est ça le code de la route chinois; on ne doit pas réclamer la priorité, on se glisse au
mieux en évitant de bloquer les autres. Certes, c'est étourdissant et je n'arrive pas à m'habituer. Ma femme traverse une avenue en plein trafic sans problème et sans que personne donne un coup de
frein. Et pour monter dans l'autobus c'est la course, pas la queue, mais subtilement chacun arrive à monter dans le "bon" ordre (les gens chargés, les vieux, les mères avec un petit enfant ...). Et
pour le temps qu'on perd avec les rites, il faut se dire qu'en Chine on vit pour vivre, pas pour gagner (ça n'empêche pas d'être rapace quand même). Un truc: s'il n'est pas trop tard, procurez vous
un exemplaire de Chinois (du sexe qui vous convient le mieux) pour l'étudier sur une longue période.


maitre shifu 03/11/2010 09:52



merci de vos précisions....à voir les habitudes wuhanaises concernant l'autobus ( et ce que j'ai vu à l'expo), je reste dubitatif sur l'arrivée en bon ordre et la vie en communauté ( article à
suivre sur l'expo).j'ai pas très bien saisis votre " truc" haha.merci de votre visite.



Christophe Pavillon 01/11/2010 06:02


A Sarah :

Comme on se retrouve ! Ta phrase "je pense que la Chine est le pays qui t'apprend à lâcher prise, et quand tu en repars, tu ne peux qu'être zen" me parait particulièrement bien trouvée.

Après quelques années sur le territoire, pour réussir à maintenir ma santé mentale à un niveau acceptable, et éviter de me foutre en rogne à tout bout-de-champ, il m'a fallu apprendre à :

1°/ Relativiser tous les évènements du quotidien,
2°/ Patienter sans sourciller pour des choses qui pourtant pourraient être gérées rapidement,
3°/ Discerner l'essentiel de l'accessoire pour ne pas gaspiller d'énergie dans des choses qui n'en vallent pas la peine,
4°/ Accepter certaines stuations de faible importance en dogmes, sans chercher à les analyser en profondeur.

Sans ce recul sur le quotidien, je crois qu'il y aurait de quoi devenir fou. Et pour peu qu'on réussisse à s'approprier cette démarche (ce qui n'est pas systématiquement évident), on découvre le
pays et la culture sous un autre angle : c'est une forme d'acceptation d'un environnement sur lequel, de toutes façons, on a aucune prise. Et personnellement, j'en ressors plus serein, et aussi
plus en phase avec la mentalité locale. En conséquence, cela m'a aidé, et continue de m'aider, à la comprendre.

Amicalement.
A bientôt.

Christophe.


maitre shifu 03/11/2010 09:58



merci de votre visite ! en effet, ce processus que vous décrivez est particulièrement pertinent pour des pays dont les ressorts sont en dehors de nos habitudes occidentales...concernant la
patience, la chine est une excellente école : qui n' a jamais recu le ticket 630 à la banque alors que c'est le numéros 200 qui passe ^^


bonne continuation et encore félicitation !



Sarah in nanjing 01/11/2010 04:29


courage ! l'adaptation se fait par paliers, et je dirais même que c'est cyclique, en fonction de ton degré d'immersion. Tu t'adaptes à un stade, tu te risques à faire d'autres choses et tu te
confrontes à d'autres difficultés, et hop re une phase de rejet...

En tous cas si j'ai compris tu as une compagne chinoise et j'imagine que ça doit beaucoup aider.

Je pense que la Chine est le pays qui t'apprend à lâcher prise, et quand tu en repars, tu ne peux qu'être zen :)


maitre shifu 03/11/2010 10:02



oui en effet ca aide beaucoup pour la vie quotidienne et à surtout à comprendre ^_^